Cercles de curiosité

Dans cette activité, les élèves créent un cercle de lecture virtuel et le comparent avec un cercle de lecture en classe. Ainsi, ils découvrent les avantages et les limites de ces deux formules d’échanges.


Mise en situation

De plus en plus populaires auprès des jeunes, les médias sociaux permettent aux utilisateurs de communiquer entre eux de façon virtuelle, par l’intermédiaire d’un écran. Y a-t-il des avantages ou des limites à ce type de conversation par rapport à une discussion face à face? C’est ce que découvriront les élèves en participant à la fois à un cercle de lecture traditionnel et à un cercle de lecture virtuel.

 

Activité

1.     Les élèves forment de petits cercles de lecture. L’enseignante ou l’enseignant distribue à chacun d’eux un album jeunesse différent, dont le thème commun est la curiosité. Pendant leur lecture, les élèves peuvent utiliser un carnet pour y consigner les éléments importants de l’histoire, leurs réflexions ou leurs questions. Lorsqu’ils ont terminé la lecture de leur livre, les élèves présentent l’album qu’ils ont lu à leur cercle de lecture. Ils peuvent comparer ce qui y est raconté à leur vécu, à un autre livre, à une émission de radio ou à un film.

2.     Les élèves participent à des discussions sur leur lecture avec des jeunes d’une autre classe ou d’une autre école à l’aide, cette fois, d’un système de visioconférence ou d’une application d’enregistrement de la voix. Pour que cela soit possible, les enseignants ont préalablement sélectionné des albums qui présentent un thème commun.

3.     Les élèves sont invités à partager leur expérience personnelle pour déterminer les avantages et les limites d’une discussion en classe par rapport à un échange mené au moyen de la visioconférence. L’enseignante ou l’enseignant amène également les élèves à réfléchir à la pérennité des traces laissées sur le Web et aux modalités à respecter pour devenir des internautes responsables.

 

Autres avenues

Les élèves pourraient partager leurs opinions et leurs remarques dans un blogue. Pour les soutenir, une blogueuse ou un blogueur pourrait être invité à discuter avec eux des aspects techniques et éthiques de son travail.

Dans le cours d’éthique et de culture religieuse, les élèves pourraient lire des albums accessibles en réseau qui traitent du quotidien des enfants de la guerre. Ils formeraient ensuite de petits cercles de lecture pour discuter des droits des enfants.

Repère culturel

Ressources complémentaires