Connaissez-vous la dernière nouvelle?

21 juillet 1969. Rivés à leur écran, un nombre record de téléspectateurs assistent en direct au premier pas fait sur la lune. Un petit pas pour Neil Armstrong, un bond de géant pour l’humanité, qui de plus en plus accède en temps réel aux mêmes nouvelles, et ce, sur une même fréquence. Pour diffuser l’actualité, les moyens de communication – du crieur public à Internet – n’ont cessé de se développer, marquant tour à tour leur époque. De même, depuis son origine, l’art vivant que constitue le théâtre vise à diffuser de l’information, à faire connaître des problématiques particulières et à susciter des réactions. En ce sens, quel excellent moyen que le théâtre pour amener les jeunes à découvrir et faire connaître les nouvelles et les modes de communication propres à certaines époques. En créant de courtes scènes, ils sont invités à voyager à travers l’histoire et même à la réécrire.

Pour commencer l’activité, les élèves effectuent de courtes recherches sur les moyens de diffusion utilisés au cours de l’histoire. En équipes de deux à quatre, ils déterminent ensuite l’époque qui servira de toile de fond à leur scène ainsi que les moyens de communication correspondants. Pour la suite de l’activité, c’est à eux d’user d’ingéniosité : mettront-ils en scène les nouvelles qui retenaient alors réellement l’attention ou choisiront-ils de créer des anachronismes ou des parachronismes? Et si des messagers à cheval devaient faire état du réchauffement planétaire? Et si, à l’inverse, la messagerie instantanée nous apprenait que la terre est ronde?

En fonction de leurs choix, les élèves écrivent puis mettent en scène la façon dont leur nouvelle est diffusée ainsi que la réception du public. Pour ce faire, ils déterminent les actions et les caractéristiques des personnages, les décors dans lesquels ils évoluent, les accessoires qu’ils utilisent, etc. Si certains souhaitent illustrer l’interprétation différente que l’on peut faire d’une même nouvelle, d’autres peuvent s’adonner à un exercice ludique de bouche-à-oreille. Finalement, les élèves présentent leur production dans un lieu de leur choix (intérieur ou extérieur), devant un auditoire constitué des autres jeunes de la classe, de toute l’équipe-école, de parents et d’amis.

À la suite de leurs observations et de leur création, en plus de s’être renseignés sur des événements de l’histoire, les élèves réalisent que, bien que les moyens de communication aient évolué, l’objectif est resté intact : diffuser les nouvelles le plus rapidement possible et au plus grand nombre de gens possible. Cette évolution répond de plus en plus au besoin inhérent de l’être humain de communiquer et de se trouver sur la même fréquence que ses semblables.