De bonnes pratiques comme héritage

Les gestes posés au quotidien, même les plus anodins, ont un effet sur notre environnement et sur les conditions climatiques. Chaque individu doit être prêt à modifier ses habitudes pour assurer la pérennité de notre qualité de vie. L’activité suivante propose aux élèves de se pencher sur les pratiques de consommation. Cette démarche leur permettra de prendre conscience de leur pouvoir tout aussi dévastateur que régénérateur sur l’environnement, tout en les responsabilisant à l’égard de la survie de celui-ci.

L’enseignante ou l’enseignant invite d’abord les élèves à faire une recherche sur une des pratiques de consommation qui les touche particulièrement : l’utilisation de sacs non biodégradables, la surconsommation d’eau, l’usage du pétrole ou tout autre sujet d’actualité peut être abordé. Ils se penchent plus particulièrement sur les normes environnementales concernant ces pratiques et sur les façons dont les diverses institutions gouvernementales ont légiféré en la matière. La prochaine étape consiste à interroger des commerçants de la communauté pour connaître leur point de vue sur ces différentes pratiques. Cette démarche permettra aux élèves de faire ressortir les valeurs qui sous-tendent les différents points de vue en cause. En classe, les élèves discutent ensuite en petits groupes des actions et des options à envisager pour relever le défi de sensibiliser leur communauté aux effets néfastes de ces pratiques. Pour parfaire leur réflexion, ils sont finalement invités à produire un texte sur les besoins urgents de restreindre la consommation de ces différents produits afin de contrer la pollution environnementale.

Pour approfondir le sujet, d’autres avenues peuvent être explorées par les jeunes. Par exemple, une campagne de sensibilisation peut être organisée par les élèves, en collaboration avec les représentants de leur localité.

Ressources complémentaires