De Lascaux aux médias sociaux

Les élèves s’inspirent de la grotte de Lascaux pour créer et administrer leur propre mur d’expression dans la classe ou l’école. Ils mesurent ainsi l’importance des balises de publication nécessaires au bon fonctionnement en groupe ou en société.


Éléments de contenu de l’activité : le développement de l’identité personnelle et les groupes d’appartenance (2e cycle); des comportements et des attitudes qui contribuent ou nuisent à la vie de groupe (2e cycle); le jeune, un membre de la société (3cycle); des valeurs, des normes et des responsabilités qui balisent la vie en société (3e cycle).

Les paroles s’envolent, les écrits restent.
Horace, poète latin (65-8 av. J.-C.)

Mise en situation

Depuis la préhistoire, les murs constituent un support de prédilection pour s’exprimer, que ce soit au moyen des peintures rupestres, des hiéroglyphes, des œuvres d’art ou des graffitis. Aujourd’hui, les murs numériques s’imposent de façon inéluctable. Dans cette activité, les élèves créent leur mur d’expression. Ainsi, ils prennent conscience de l’influence qu’a ce moyen de communication sur eux et sur les autres et mesurent l’importance des balises de publication, nécessaires au bon fonctionnement en groupe ou en société.

 

Activité

1.     L’activité s’amorce avec la visite virtuelle de la grotte de Lascaux. L’enseignante ou l’enseignant pose les questions suivantes aux élèves : quelle interprétation pouvons-nous faire des dessins préhistoriques qui tapissent la grotte? Leur élaboration était-elle régie par certaines règles? Pourquoi avons-nous besoin de nous exprimer? Quelle est la pérennité de nos messages?

2.     Les élèves cherchent des exemples de murs d’expression contemporains (dans les musées, au cinéma, sur les babillards, etc.). Ils s’en inspirent pour mener une réflexion éthique sur ce qui distingue les moyens d’expression personnels, semi-publics et publics (contexte de création, limites, interactions, format de publication, etc.).

3.     Les élèves établissent et rédigent des règles de publication basées sur les valeurs et les repères préalablement établis en grand groupe pour la gestion de leur mur d’expression. Une fois le mur érigé dans la classe ou l’école, les élèves peuvent y afficher des œuvres, des photos et des textes. Cet espace d’expression public permet aux autres élèves de commenter et d’apprécier les éléments affichés, au moyen d’autocollants ou de commentaires, par exemple.

4.     Les élèves analysent l’utilisation de leur mur d’expression et apportent des ajustements, si cela est nécessaire.

 

Autres avenues

L’enseignante ou l’enseignant pourrait demander aux élèves de créer un mur numérique à l’aide d’un outil collaboratif en ligne. Cet espace d’expression pourrait être accessible à un nombre restreint de personnes ou à un plus large public. Cette avenue permettrait aux élèves d’établir des liens entre l’utilisation de leur mur numérique et celle des réseaux sociaux en général.

Dans leur cours de français, les élèves pourraient rédiger des textes (ex. : sur les règles d’utilisation) pour le mur d’expression.

Dans le cours d’arts plastiques, les élèves pourraient produire des œuvres, comme des graffitis pour afficher sur leur mur.

Repères culturels

Ressources complémentaires