Entreprendre et réussir sa vie : un projet durable

Entreprendre et réussir sa vie : un projet durable est une adaptation de l’activité Entreprendre et réussir sa vie. Proposée en 2012, cette activité a été légèrement modifiée pour qu’elle s’ajuste au thème de cette année, Imaginer le durable, et que, ainsi, on prolonge la vie de cette piste comme il est possible de le faire pour toute autre piste du Mois de la culture à l’école.

La difficulté de réussir ne fait qu’ajouter à la nécessité d’entreprendre.
Pierre-Augustin Caron Beaumarchais

Entreprendre et réussir sa vie peut avoir une signification différente selon les personnes, les milieux et les époques. Des valeurs immuables, essentielles à l’engagement et à la réussite personnelle, des valeurs qui traversent le temps, permettent de porter un tel projet. Quelles sont-elles? L’élève est amené à les découvrir par le truchement d’entrevues auprès d’entrepreneurs, d’intrapreneurs ou de travailleurs autonomes de différentes générations. Il recherche également les points de convergence et de divergence entre les générations précédentes et la sienne sur d’autres aspects, comme les rôles, les responsabilités, les pratiques et les exigences liés à l’entrepreneuriat et au travail. Il s’interroge aussi sur l’engagement personnel et social de ces hommes et de ces femmes, sur leur choix de vie, sur leur implication familiale et intergénérationnelle avant de se questionner sur son propre profil entrepreneurial.

Les élèves amorcent l’activité en groupe-classe en prenant conscience de leurs réussites scolaires, sportives, artistiques ou sociales, puis définissent les valeurs qui les ont inspirés. Ils précisent ce que signifie, pour eux, entreprendre et réussir sa vie. Afin d’obtenir d’autres points de vue sur le sujet, ils élaborent un questionnaire destiné à connaître le cheminement d’entrepreneurs de générations, de milieux et de sexes différents. Pourquoi avoir fondé une entreprise? Quelles valeurs ont guidé votre conduite? Quelles qualités personnelles ont soutenu votre démarche? Les élèves mènent ensuite leurs entrevues en utilisant le procédé de leur choix (rencontre, visioconférence, cybermentorat, entretien téléphonique), puis ils compilent et analysent leurs résultats. Finalement, ils présentent à la classe le fruit de leurs découvertes sous forme de montage, d’enregistrement audio ou de vidéoclip. Une discussion s’ensuit au cours de laquelle les élèves sont invités à cerner l’éphémère et le durable dans l’évolution de ces valeurs liées à la capacité d’entreprendre et de se réaliser. Cette activité leur permettra-t-elle de mieux préciser leur propre forme d’engagement?

Au terme de cette activité, l’élève réalise que la réussite de projets repose, entre autres, sur des valeurs durables, toujours actuelles et que celles-ci se reflètent dans l’engagement des personnes rencontrées. L’élève peut aussi indiquer d’autres valeurs dont il pourrait s’inspirer pour réaliser ses projets personnels. Il alimente sa réflexion en menant une recherche sur des entrepreneurs québécois tels que Louis Garneau, la famille Leclerc (biscuits) ou Denise Verreault (chantier maritime). Il peut aussi, dans le cadre de son cours d’éthique et culture religieuse, poursuivre son questionnement sur les valeurs, la connaissance de soi et la reconnaissance de l’autre.

Ressources complémentaires