Et le monde vivra uni

Le vrai rêveur est celui qui rêve de l’impossible.
Elsa Triolet

Il est midi. Sur la place publique affluent des centaines de personnes qui jamais ne se sont rencontrées. Sans crier gare, tous s’immobilisent ou se livrent à une bataille d’oreillers. Sous le regard amusé des passants, deux minutes s’écoulent avant que la foule ne se disperse. Phénomène de plus en plus populaire, ce type de mobilisation éclair est lié à l’instantanéité des communications que permet Internet. Pour les élèves d’une école, il s’agira d’être tous sur la même fréquence le temps d’un rassemblement. Comme le suggère l’emblématique chanson Imagine de John Lennon, est-il possible de mettre nos différences de côté pour s’unir les uns aux autres?

Pour réaliser cette activité, l’enseignante ou l’enseignant d’anglais présente aux élèves de 2e et de 3e cycle certains rassemblements récents popularisés par les médias. En groupe, une discussion s’anime. Quels moyens de communication ces regroupements nécessitent-ils? Quels messages livrent-ils? Après l’écoute de la chanson Imagine, les élèves en décortiquent le sens et analysent les composantes du texte. L’enseignante ou l’enseignant les amène alors à faire des liens entre les regroupements et la chanson. Plus simplement, les élèves de 1er cycle découvrent la chanson The More We Get Together. Les voilà fin prêts à vivre leur premier rassemblement éclair.

À un moment prédéterminé, les jeunes du 1er au 3e cycle se rassemblent. Au son de la chanson Imagine, tous figent d’abord leurs mouvements et gardent la pose jusqu’aux toutes dernières notes. Chaque élève va ensuite à la rencontre de dix nouveaux camarades de classes différentes. En anglais, les élèves échangent brièvement (salutations, noms, classes, remerciements), puis ils consignent les informations recueillies dans leur cahier de rencontres. Lorsque la chanson résonne de nouveau, ils s’immobilisent avant de regagner leurs classes respectives et d’entonner en chœur les paroles de John Lennon ou de la chanson traditionnelle The More We Get Together.

Dans la classe d’anglais, les élèves pourront discuter de leur expérience. En quoi l’école est-elle différente lorsque tous se parlent? En collaboration avec les titulaires, l’enseignante ou l’enseignant d’anglais peut profiter de ce rapprochement entre élèves pour organiser des activités où les élèves des cycles supérieurs auront l’occasion de travailler avec les plus jeunes. En musique, la porte est aussi ouverte à l’appropriation d’autres chansons de John Lennon ou des Beatles (Help; Love Me Do; Hello, Goodbye). Enfin, si les élèves ont aimé l’activité, ils peuvent, en groupe réduit, reproduire une mobilisation éclair à l’extérieur de l’enceinte de l’école.

Ressources complémentaires