Habillé comme un ours

Rien n’est permanent, sauf le changement.
Héraclite d’Éphèse

L’accroissement récent des émissions de gaz à effet de serre (GES) contribue aux changements climatiques qui altèrent l’état de santé de la planète. Les adaptations aux variations de température, qu’elles soient liées aux activités humaines ou d’origine naturelle, font donc maintenant partie de nos préoccupations. Au cours de cette activité, les élèves sont appelés à examiner les vêtements comme un exemple d’adaptation aux changements climatiques, tout en cherchant à comprendre les concepts scientifiques ou technologiques qui s’y rattachent.

Les élèves effectuent d’abord une recherche sur l’ours blanc afin de se familiariser avec le concept d’adaptation au froid. Cet animal s’est en effet parfaitement adapté au climat arctique grâce aux propriétés des trois couches qui composent sa peau. En s’inspirant des informations qu’ils ont trouvées sur l’ours blanc, les élèves examinent ensuite les matériaux qui composent des vêtements d’hier et d’aujourd’hui qui sont les mieux adaptés au froid. Certains textiles empêchent l’air de passer, alors que d’autres repoussent l’humidité corporelle ou agissent comme isolant thermique. À l’aide d’échantillons de laine, de fourrure et de matériaux provenant de doublures de manteaux, de bottes, de mitaines, de vestes de nylon ou de sous-vêtements de base, les élèves conduisent une série d’expérimentations visant à déterminer la combinaison de tissus qui procure la meilleure protection contre les rigueurs de l’hiver.

Au 2e cycle du secondaire, le régime alimentaire plus riche en gras chez les animaux des régions polaires peut constituer l’amorce d’une enquête relativement à nos habitudes alimentaires qui changent entre la saison estivale et la saison hivernale. Ou encore, l’activité peut s’ouvrir sur la mise en œuvre d’une campagne de sensibilisation aux changements climatiques. Les élèves s’informent des facteurs en jeu, des conséquences environnementales et du changement d’attitude que nécessite un passage à l’action. Ils entreprennent ensuite une série d’actions collectives ou organisent la promotion de gestes simples à poser pour lutter contre l’émission de GES.