La machine : au service de l’humain?

Les technologies nourrissent l’histoire. Les élèves ont l’occasion de le constater au cours de cette activité en dressant le portrait de la révolution industrielle du XIXe siècle et en expérimentant ce fabuleux outil d’interprétation qu’est la ligne du temps numérique.


Comment réagiraient nos ancêtres si on leur présentait un ordinateur moderne?
Ils parviendraient probablement à le dompter à coups de pierres.
Ils étaient beaucoup plus futés que nous le pensons.
Dave Barry, auteur d’œuvres humoristiques
 et Prix Pulitzer (1947-…)

Mise en situation

L’époque où les gens ne possédaient que quelques vêtements et biens de valeur n’est pas très loin. En effet, l’objet standardisé et fabriqué en série a remplacé le produit artisanal seulement au XXe siècle. La technologie a favorisé l’essor d’une production et d’une consommation de masse. Il est donc légitime de se questionner sur les conséquences de ces changements : n’y a-t-il que du bon dans l’industrialisation et les innovations? Les élèves tenteront de répondre à cette question en analysant les progrès technologiques du XIXsiècle.

 

Activité

1.     L’enseignante ou l’enseignant invite les élèves à observer des images de produits manufacturés : vêtements et produits sur les rayons de supermarchés, voitures alignées chez les concessionnaires automobiles, etc. En groupes, les élèves discutent de la provenance de ces objets, de leur mode de production et du phénomène de standardisation, puis tentent de répondre à la question suivante : comment ces facteurs ont-ils modifié les conditions de travail, le mode de vie et la culture populaire?

2.     À l’aide d’un outil de création de lignes du temps, les élèves dressent le portrait de la révolution industrielle du XIXe siècle. Ils ciblent les éléments de continuité et de changement qui ont marqué cette époque. En plongeant ainsi dans le passé, les élèves sont sensibilisés au rôle qu’ils occupent dans la société de consommation actuelle et aux conséquences environnementales qui en découlent. Ils comprennent également l’apport de la technologie dans l’étude de l’histoire. Grâce à elle, la ligne du temps devient bien plus qu’une simple succession de dates : elle est un véritable outil d’interprétation qui offre, par l’ajout de textes, de sons, d’images et de vidéos, une vision d’ensemble d’une réalité sociale.

 

Autres avenues

Les élèves pourraient explorer l’industrialisation en analysant une œuvre qui la critique, comme Les temps modernes de Charlie Chaplin. Ils poseraient à leur tour un regard critique sur la société de consommation et pourraient produire une présentation multimédia qui rendrait compte de leur réflexion. 

Aussi, les arts pourraient être mis au service de cette démarche de réflexion sur les progrès technologiques. À l’aide de logiciels de dessin ou d’applications, les élèves créeraient une affiche ou un collage qui illustre leur point de vue. Les œuvres de l’artiste Phil Allard pourraient servir de source d’inspiration pour leur création. 

Repères culturels

Ressources complémentaires