Le dernier voyage : rites et réalités

De tout temps, l’être humain a entouré la mort de rituels qui ont évolué à travers les âges, au gré de différentes croyances et traditions religieuses. Les rites funéraires, notamment, revêtent une importance particulière pour celles et ceux qui survivent à un proche. Ils leur permettent, entre autres, de se familiariser avec le vide créé par un départ et de s’interroger sur le sens de la vie et de la mort. De quelle façon sont vécus les rites funéraires pratiqués par les croyants de quelques grandes traditions religieuses au Québec? Quel sens leur accorde-t-on? Quelles en sont les caractéristiques et les fonctions? Au cours de cette activité, les élèves sont amenés à discuter de rites funéraires propres à diverses religions et cultures présentes au Québec. Ils doivent ensuite consigner leurs résultats dans un tableau synthèse et constituer un recueil.

Les jeunes visionnent d’abord un reportage diffusé par Radio-Canada, à l’émission Découverte, et portant sur la mise à jour récente d’un site archéologique de sépultures autochtones. À la suite du visionnement, en grand groupe, ils anticipent les découvertes qui pourraient être faites et qui nous renseigneraient sur les rites funéraires pratiqués par ce peuple autochtone. Ils discutent des ressemblances et des différences que ces rites peuvent avoir avec certaines des grandes religions pratiquées au Québec.

Les élèves consultent ensuite, individuellement, diverses sources d’information sur le Web et se renseignent sur les rites funéraires propres à la tradition catholique. Ils consignent les résultats de leurs recherches dans un tableau synthèse relevant les éléments fondamentaux de ces rites. De retour en grand groupe, avec l’aide de l’enseignante ou de l’enseignant, ils valident leurs informations et complètent celles inscrites dans leur tableau, s’il y a lieu.

Puis, les élèves se regroupent en petites équipes pour se pencher sur certaines représentations séculières ou sur les rites funéraires pratiqués par les croyants de quelques confessions religieuses. Ils doivent dégager le sens, les caractéristiques et les fonctions de chacun de ces rites. Un porte-parole de chaque groupe présentera à la classe les éléments des rites relevés par son équipe qui sont communs aux rites funéraires catholiques et ceux qui s’en distinguent.

Enfin, en grand groupe, les jeunes font un retour sur leurs découvertes et discutent des rites funéraires pour en faire ressortir les différentes fonctions et caractéristiques, et prendre conscience du point de vue de chaque tradition sur ceux étudiés. Leurs découvertes sont ensuite rassemblées dans un recueil portant sur les rites funéraires (au 1er cycle) ou sur le sens de la vie et de la mort, et sur la vie après la mort (au 2e cycle).

À la fin de l’activité, les élèves réfléchissent sur l’apport de leurs découvertes relativement aux rites funéraires vécus par les croyants de différentes traditions religieuses. En quoi ces nouvelles connaissances contribuent-elles à leur faire mieux connaître le monde qui les entoure? En quoi leur permettent-elles de mieux connaître la tradition catholique québécoise? Les rituels funéraires de la tradition catholique sont-ils encore tous observés par les croyants ou ont-ils été transformés au cours des dernières décennies? Que pouvons-nous dire maintenant des rites comme éléments constitutifs des traditions religieuses? Dans le cours d’histoire et éducation à la citoyenneté, les élèves du 1er cycle pourraient faire des recherches sur les rites funéraires associés aux différentes civilisations à l’étude.