Le pouvoir des fleurs

Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir.
Henri Matisse (peintre, graveur et sculpteur français, 1869-1954)

Source d’inspiration inépuisable pour les artistes de toutes les époques, les fleurs font partie intégrante de nos vies. Au Québec, nous les utilisons pour souligner les moments marquants, égayer nos maisons, créer des teintures textiles ou des parfums, agrémenter nos plats et même pour enjoliver nos expressions langagières. Mais les fleurs sont-elles utilisées de la même manière et revêtent-elles le même sens symbolique en fonction du temps, du lieu ou des cultures? Par la réalisation d’une image médiatique qui met en scène une signification typique ou un usage lié aux fleurs, l’élève sera amené à raffiner ses stratégies de création et ses techniques artistiques. Il s’ouvrira aussi à différentes cultures et à leurs représentations des fleurs.

Les élèves discutent d’abord des différentes sphères de la vie où sont représentées des fleurs. Les idées lancées peuvent être regroupées en fonction de leurs aspects symboliques, des occasions où elles sont utilisées, des périodes en art où elles apparaissent, de leurs usages, etc. Par la suite, l’enseignante ou l’enseignant présente quelques œuvres d’art du répertoire mondial qui mettent en scène des fleurs, telles que Les tournesols de Van Gogh ou Fleur blanche de Georgia O’Keeffe. Les élèves choisissent une œuvre parmi celles présentées. Dans un court texte, ils la décrivent d’après les notions abordées en classe, par exemple le rapport à l’espace et les couleurs utilisées, la commentent et donnent leurs impressions.

Les élèves doivent ensuite créer une image médiatique en deux dimensions qui représente un aspect culturel des fleurs propre à un peuple d’ici ou d’ailleurs. Pour ce faire, ils déterminent leur message ainsi que leurs destinataires et choisissent les matériaux et les techniques appropriés à partir de ceux proposés et en fonction de leur projet de création. Puis, ils produisent une esquisse de leur projet, qu’ils font valider en classe avant de passer à sa réalisation. Une fois les œuvres terminées, on peut les regrouper pour en faire une mosaïque qui représente la diversité et qui sera affichée dans l’école, voire dans un centre d’interprétation participant.

Pour enrichir l’activité, l’enseignante ou l’enseignant pourrait demander aux élèves de concevoir l’emballage d’un parfum extrait d’une fleur et en inventer le nom. Les élèves pourraient même rédiger le texte publicitaire qui en vante les mérites dans le cours de français. Il serait également enrichissant d’inviter un artiste de mosaïculture pour parler de sa démarche et de ses œuvres ou un fleuriste pour discuter de son métier.

Au terme de l’activité, l’élève aura approfondi sa connaissance de quelques œuvres d’art marquantes de l’histoire ainsi que les usages et les traditions de différents peuples. Sans doute aura-t-il envie d’explorer davantage la richesse des fleurs, dont les formes varient autant que leurs significations.

Repères culturels

Ressources complémentaires