Mon égoportrait culturel

Les jeunes s’interrogent sur la place qu’ils accordent à la technologie dans leurs choix culturels. Ils effectuent une recherche, repèrent la forme artistique qui représente le mieux leur personnalité culturelle et l’utilisent pour faire leur égoportrait.


Tout portrait se situe au confluent d’un rêve et d’une réalité.
Georges Perec, écrivain français (1936-1982)

Mise en situation

Les nouvelles technologies occupent une place prépondérante dans les habitudes de vie des jeunes, qui ont ainsi constamment un pied dans le réel, l’autre dans le virtuel. Quel lien ceux-ci entretiennent-ils avec les arts et la culture? Quel rôle jouent les outils technologiques qui font partie de leur quotidien? L’identité culturelle des jeunes est-elle bien définie ou répond-elle aux succès programmés? Au cours de cette activité, les élèves affirment leur identité culturelle en créant leur « égoportrait culturel » et en partageant leurs coups de cœur.

 

Activité

1.     L’enseignante ou l’enseignant lance une discussion sur les habitudes de consommation culturelle des jeunes, puis demande aux élèves la place qu’ils accordent aux technologies dans leurs choix culturels. En tenant compte de l’âge des élèves, elle ou il aborde aussi la question de l’identité numérique.

2.     Les élèves s’interrogent sur leurs préférences culturelles et artistiques. Ils remplissent leur fiche d’identité culturelle, qu’ils trouveront dans le Carnet de la culture. Les élèves du secondaire brossent un portrait un peu plus développé de leurs goûts dans les quatre arts. Après avoir consulté des sites Web et des ouvrages de référence, ils repèrent la forme d’expression artistique, l’œuvre ou l’artiste qui représente le mieux leur personnalité culturelle. Guidés par leurs découvertes, ils réalisent une production artistique (dessin, modelage ou vidéo) qui évoque de façon claire l’œuvre, l’artiste ou l’activité de leur choix.

3.     Chaque élève produit un égoportrait qui met en valeur sa création et l’affiche dans la classe ou sur un mur virtuel. À tour de rôle, tout au long du Mois de la culture à l’école, les élèves présentent leur égoportrait et partagent leurs coups de cœur culturels. Ils peuvent s’interroger sur la place qu’y occupe la culture québécoise. À la fin du Mois de la culture à l’école, ils font un bilan de l’activité et un retour sur leurs découvertes.

 

Autres avenues

Les élèves pourraient publier leur égoportrait culturel dans le Carnet de la culture. L’enseignante ou l’enseignant pourrait aussi soumettre quelques égoportraits à Culture pour tous, pour une publication sur sa page Facebook (approbation des parents requise).

En outre, les élèves pourraient organiser une Journée de la culture à l’école, sous la forme d’une expo-culture, et y partager leurs coups de cœur culturels. Regroupés selon leurs champs d’intérêt, ils recueilleraient l’information et rassembleraient les éléments de décor, les costumes et les outils technologiques pour monter leur kiosque. Chaque équipe pourrait se mettre en scène dans un égoportrait qui valoriserait son coup de cœur culturel. 

Repères culturels

Ressources complémentaires