Musique du bout du monde

La musique donne une âme à nos cœurs,
des ailes à notre pensée et un essor à l’imagination.
Platon

À l’heure de la mondialisation, les frontières entre les pays ont de moins en moins d’importance. En effet, la musique, comme langage universel, nous parvient en temps réel de tous les coins de la planète et vient influencer notre quotidien. Ainsi, plusieurs artistes du bout du monde viennent se faire entendre ici et, à leur tour, celles et ceux d’ici profitent de ces influences diverses pour étendre leur rayonnement sur tous les continents. Cette rencontre entre l’ailleurs et l’ici amène les artistes d’ici à créer des œuvres à la fois authentiques et ouvertes sur le monde.

Dans ce contexte, l’élève est invité à créer une œuvre instrumentale en recourant aux moyens sonores proposés. En mobilisant ses ressources personnelles et culturelles, il crée une mélodie dont le langage, les règles et les outils traduiront les particularités musicales d’une région ou d’un pays. Pour répondre à cette recherche de l’ailleurs, l’enseignante ou l’enseignant fait entendre aux élèves des œuvres issues de divers courants musicaux représentatifs de différentes cultures.

À l’aide d’instruments disponibles en classe, les jeunes créent une mélodie qui traduira les caractéristiques d’un style ou d’un genre musical représentant un pays ou un métissage de cultures. Ils sont ensuite invités à consulter Internet et diverses sources documentaires pour écouter, sélectionner et analyser des œuvres musicales d’origines diverses répondant aux caractéristiques préalablement énoncées.

Puis, les élèves partagent le résultat de leurs recherches. Ainsi, en traduisant en musique les caractéristiques du pays choisi, ils expérimentent le langage musical et des procédés de composition vus en classe. Ils organisent le contenu de leur création et en consignent les points qu’ils jugent importants. Finalement, les jeunes font entendre à la classe leurs mélodies et reçoivent les commentaires de leurs pairs pour ensuite procéder à des ajustements, s’il y a lieu.

Par la réalisation d’une œuvre instrumentale liée au thème Ici, c’est aussi ailleurs, l’élève est amené à réfléchir sur son expérience de création. Il fait notamment la découverte d’un répertoire musical original et apprend à mieux se connaître à travers ces allers-retours entre lui-même et l’autre, entre le connu et la découverte d’un monde différent. Il devient ainsi à même de mieux saisir l’universalité de l’art et ses influences dans une société de plus en plus métissée, et à mieux comprendre que la musique d’ici est aussi la musique d’ailleurs.

Cette intrusion dans les musiques du monde interpelle vivement le domaine de l’univers social. De fait, par cette réalité qu’il est convenu d’appeler « communication planétaire », les actions exercées par les humains sur le territoire ont, de toute évidence, des répercussions sur d’autres territoires et ceux qui les habitent. Inspirés de ce mouvement migratoire, tant sur le plan artistique que sur le plan humain, ces échanges contribuent à mettre en place un contexte propice au développement d’une conscience planétaire.

Ressources complémentaires