Parcours culturel dans mon quartier

En déambulant dans les rues de son quartier, on emprunte les pas de ceux qui nous ont précédés et on côtoie des lieux porteurs de notre patrimoine culturel, sans pourtant toujours en être conscient. L’objectif de cette activité est de faire visiter aux élèves divers lieux de diffusion de la culture, de les faire participer à des événements culturels, afin qu’ils deviennent eux-mêmes des canaux de diffusion de la culture. Par la création d’œuvres musicales et d’œuvres artistiques qui font appel aux lieux et aux objets du patrimoine culturel, les élèves conçoivent un spectacle déambulatoire pouvant s’inspirer de l’événement Où tu vas quand tu dors en marchant…?, qui prend place, le temps d’une journée, dans leur quartier ou leur village.

Après avoir visité des lieux significatifs, comme un parc, un restaurant ou une caserne de pompiers, et avoir côtoyé des objets patrimoniaux de leur milieu de vie, tels qu’une sculpture, une fontaine ou un clocher, les élèves sont prêts à organiser une grande parade musicale dans les rues de leur quartier ou de leur village. Avec l’aide de leur enseignante ou enseignant, ils décident du chemin qui sera emprunté, sélectionnent certains endroits et objets patrimoniaux et créent leur œuvre. En classe de musique, l’enseignante ou l’enseignant fait ressortir les sites importants nommés par les élèves et oriente les différents groupes vers des créations sonores selon les goûts des jeunes et les lieux à représenter. La musique constitue le fil directeur du parcours inspiré des lieux, soit par un chant de ralliement ou une parade rythmique, ce qui permet d’attirer l’attention des spectateurs.

Les élèves de 3e cycle dirigent la parade. Pour cela, ils créent des séquences rythmiques variées et composent un chant de ralliement. Ainsi, selon les endroits retenus, la parade est ponctuée de pièces instrumentales et vocales. Pour ce faire, des objets de toutes sortes ou des instruments de musique fabriqués (maracas, tambour, etc.) peuvent être intégrés à la parade rythmique en fonction des lieux : des bruits d’ustensiles de cuisine devant le restaurant pour une création rythmique des élèves de 3e cycle, à la manière de Stomp par exemple; des sirènes devant la caserne de pompiers ou encore une mélodie de cloches sous forme de canon instrumental créé et interprété par les élèves de 2e cycle devant l’église. Une histoire sonorisée peut aussi être réalisée avec les plus jeunes élèves afin d’illustrer, de façon réaliste ou fictive, l’histoire d’un site (par exemple, devant la caserne, on peut sonoriser une journée de la vie des pompiers telle qu’elle est imaginée par les élèves de 1er cycle) ou d’un objet patrimonial (par exemple, avec le récit en musique de la vie d’un personnage représenté en sculpture). S’ils le désirent, les élèves peuvent s’associer à leur radio locale afin qu’elle participe à la promotion de l’événement, en accordant des entrevues aux élèves participants. À l’école, un artiste spécialisé dans les arts de la rue pourrait constituer une personne-ressource intéressante pour l’enseignante ou l’enseignant.

En prenant part à la création de cette grande parade, les élèves amorcent une réflexion sur leur environnement immédiat. Leur curiosité étant piquée, ils reconnaissent les lieux historiques ou culturels significatifs qui les entourent, comme les endroits qu’ils fréquentent quotidiennement. En classe d’arts plastiques, de danse ou d’art dramatique, les élèves peuvent poursuivre leur élan créatif en représentant ou en chorégraphiant des lieux particuliers ainsi qu’en créant des œuvres qui visent à diffuser leur patrimoine culturel. Selon les endroits choisis, la parade serait alors ponctuée de prestations artistiques diverses, comme des danses ou des séquences dramatiques.

Ressources complémentaires