Paroles de rêveurs

On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
Jean de La Fontaine

Manger, se sentir en sécurité, être aimé… La pyramide des besoins de Maslow nous apprend que, sans exception, tous les humains cherchent à satisfaire des besoins similaires. Afin d’en prendre conscience, les élèves inventent un conte dans lequel des animaux des quatre coins du globe vivent en harmonie, sur la même fréquence. Tout en découvrant les règles inhérentes à ce genre littéraire, les élèves s’interrogent. Comment quelques animaux d’origines différentes peuvent-ils cohabiter? Quels sont les besoins auxquels ils doivent répondre tout en respectant ceux des autres?

À partir de contes classiques, par exemple Le vilain petit canard, Les trois petits cochons ou Boucle d’or et les trois ours, l’enseignante ou l’enseignant présente la structure habituelle du conte (situation initiale, épreuves, dénouement) et amène les jeunes à faire ressortir des caractéristiques des personnages (ex.: l’humanisation des animaux). En feuilletant des ouvrages documentaires illustrés, les élèves choisissent un animal d’ici ou d’ailleurs. En équipe de quatre, ils en présentent une image et la décrivent brièvement.

Ensuite, ils imaginent un monde où leurs animaux vivront ensemble. Pour cela, ils définissent les besoins de leurs animaux et veillent à ce que ces besoins soient en harmonie avec ceux des autres. Avec l’aide de l’enseignante ou l’enseignant, chaque équipe structure son conte en y intégrant de nouveaux mots de vocabulaire et différentes expressions courantes (« il était une fois », « ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps »). Dans la poursuite de la tradition orale du conte, chaque équipe présente son histoire à la classe. Puis, une séance plénière leur permet de mettre en évidence l’universalité des besoins, à la fois pour leurs animaux et pour eux-mêmes.

En science, les élèves peuvent approfondir leurs connaissances sur leur animal en se livrant à des recherches sur sa grandeur réelle, son alimentation, son habitat, etc. Pourquoi ne pas inventer également des séquences dramatiques pour accompagner la lecture des contes? Enfin, l’activité peut être enrichie par une rencontre avec un conteur invité, issu du Répertoire de ressources culture-éducation.

Ressources complémentaires