Porteur d’espoir : donner au prochain

Donner, c’est savoir faire plusieurs petits gestes.
Jean-Marc Pelletier

Le fait de donner au prochain permet parfois aux individus d’étendre leur compréhension du monde, de mieux connaître l’autre et de se connaître. Parmi ceux qui tendent leur main vers les plus démunis, les organismes humanitaires de nature religieuse font figure de précurseurs et d’acteurs clé. Quoi de mieux qu’une incursion dans l’univers de ces organisations pour mieux connaître les gens et les valeurs qui les soutiennent? C’est ce que propose cette activité, qui se veut un bon moyen pour les élèves de se sensibiliser aux démunis et de s’ouvrir au monde humanitaire. Ils prendront conscience que l’implication dans des œuvres humanitaires métamorphose les personnes qui choisissent d’aider. Ils répondront également au questionnement suivant : Quelles valeurs devraient être privilégiées afin d’apporter un plus grand soutien aux personnes dans le besoin de notre société?

En équipes, les élèves sont d’abord appelés à faire une recherche sur les besoins des personnes démunies de leur communauté (nourriture, vêtements, logement, etc.). Cette première phase d’exploration leur permet ensuite d’orienter leurs recherches vers une œuvre religieuse de charité en particulier. Le choix des élèves peut se faire en fonction des organismes communautaires ou paroissiaux spécifiques de leur localité. Des soupes populaires aux comptoirs de vêtements, les possibilités qui s’offrent à eux sont étendues et diversifiées. À la suite de cette incursion dans les œuvres charitables, les élèves sont invités à faire ressortir les valeurs qui sous-tendent l’œuvre humanitaire choisie et à les partager dans le cadre d’un exposé oral réalisé en classe. Ils établiront des liens avec les besoins du milieu définis à l’aube de leur recherche et réfléchiront sur ce que peut apporter l’implication dans les œuvres aux personnes qui s’engagent. Leur démarche exploratrice se clôt avec l’élaboration d’une murale de pensées qui sera exposée dans leur école. Chaque élève y inscrit une phrase s’inspirant d’une valeur qu’il ou elle a découverte à travers l’œuvre humanitaire explorée.

Après avoir exploré le côté gratifiant de donner au prochain, certains élèves se découvriront certainement une mission. Oseront-ils se métamorphoser en s’impliquant à leur tour par le moyen d’une activité à l’école? L’activité peut également se poursuivre à travers les pistes suivantes, notamment sous l’encadrement du service d’animation spirituelle et d’engagement communautaire (SASEC) : faire une collecte de fonds pour l’aide humanitaire déployée à l’étranger, amasser des denrées ou des vêtements pour les plus démunis de la région ou inviter les gens à poser tout autre geste qui permettra le vivre-ensemble.

Ressources complémentaires