Un voyage en trois temps

La mémoire n’est-elle pas un voyage dans le temps?
Jacques Lacarrière, homme de lettres

Demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et il dépendra de nous.
Il est moins à découvrir qu’à inventer.
Gaston Berger, philosophe

Le voyage dans le temps est l’un des thèmes les plus récurrents de la littérature, du cinéma et de la bande dessinée. Pourquoi ne pas profiter de 2010 pour remonter le temps ou se projeter dans l’avenir à travers des œuvres d’époques différentes, soit des années 1910, 2010 et 2110? Ce parcours dans le temps est une occasion pour l’élève de se constituer des repères qui le guideront dans le développement de ses compétences d’appréciation et de création. Au cours de cette activité, l’élève est invité, à l’aide des technologies de l’information et de la communication, à créer une œuvre liée à sa vision du monde de 2110.

L’élève recherche d’abord les interrelations entre les œuvres de 1910 et de 2010, se questionne sur leurs ressemblances, puis apprécie deux œuvres de ces années sous trois aspects : les influences, la mémoire et l’identité. Par la suite, il réagit à la proposition de création en répondant à la question suivante : « Après avoir apprécié le passé et le monde dans lequel tu vis, peux-tu imaginer le futur? »

Le jeune imagine maintenant différents scénarios possibles d’une œuvre du futur (2110), réalise une tempête d’idées, seul ou en équipe, puis travaille à la mise en forme de sa création sans perdre de vue son propos initial. Il fait ensuite ressortir un aspect touchant soit son environnement immédiat ou élargi, soit les médias, l’orientation et l’entrepreneuriat, le vivre-ensemble et la citoyenneté ou la santé et le bien-être. Sa création peut être de tout ordre : création dramatique, danse, dessin, peinture, vidéo, création musicale, etc. La production pourrait, par exemple, prendre la forme d’une vidéo, de quelques photos, d’une musique ou même d’un petit film d’animation en relation avec l’avenir du monde dans 100 ans.

Enfin, l’élève prend un temps d’arrêt et fait un retour sur sa création en s’interrogeant sur le chemin parcouru entre la réalisation et l’intention de création. Il est ensuite invité à présenter sa création à d’autres jeunes, d’ici et d’ailleurs.

L’ouverture à des œuvres d’époques différentes est une façon pour l’élève d’appréhender le futur ou de revenir sur le passé pour le réinventer. Il s’agit d’une mise en perspective de sa mémoire et de son identité.

Ressources complémentaires